• Salle blanche

    La salle blanche, c'est quoi ?

    Un lieu, coupé de tout, dont l'entrée n'est accessible que grâce au cristal du néant (celui que possédait Mirror).

    Comme le dit son nom, cette salle est blanche, et on ne voit pas ses frontières.

    Comme l'Abysse, cette salle n'est pas affectée par le temps.

     

    Plus simplement, c'est ici que je mettrai tout ce qui me passe par la tête.

  • (Cover à venir, faut juste que je chope un micro)

     

    Malgré ces années
    Malgré son décès
    Je continue à croire
    Que même si tu n'es plus là
    Tu resteras en moi

     

    Les oiseaux me chantent cette mélodie quand je pense à nous trois
    Même si ce n'était qu'une fois
    Nos voyages et nos victoires ont rendu ses souvenirs inoubliables et j'espère qu'un jour tu pourras les revoir

     

    Tu verras tous les mondes que j'ai vu
    Tu verras tous ces mondes qui m'ont plu, et
    Puis tu les verras disparaître une dernière fois
    Comme ces souvenirs en moi

    Tu verras tous ces êtres qui l'ont vu
    Tu verras toutes ces terres disparues, et
    Puis tu les verras tous pleurer une dernière fois
    L'univers qui fut tout pour moi

     

    "À notre unique ami rencontré durant ces années, et à cet univers que je ne verrai sûrement plus jamais."


    votre commentaire
  • Jour après jour, année après année
    Je me retrouve encore dans ce quotidien inutile
    Rien ne sert de rester ici

    Autour de moi la foule, et rien d'autre
    Ce monde d'inconnus, il m'insupporte
    Je veux partir, loin

    Mais malgré tout ça
    Une lumière m'empêche de les quitter
    Quoiqu'il arrive je resterai
    Même si je dois affronter mes ténèbres

    "Bats toi !"

    Jusqu'à ce que l'univers nous sépare
    Je survivrai à tes côtés
    Mes ailes, mon espoir

     

    {Refrain :}
    Vas-y brille, brûle, envole toi !
    Va aussi loin que tu le souhaites
    Le monde se termine avec toi et toi seul
    Ne te retourne pas sur tes ombres

    Vas-y brille, brûle, enflamme toi !
    Combats jusqu'à briser ce cristal qui te hante
    Quoiqu'il arrive ne perd pas espoir

    Même si le soleil semble à l'infini
    Tu dois continuer ton envol, ta vie

     

    Encore et toujours ces mêmes jours
    Ce quotidien est changé pour l'éternité
    Je ne reviendrai jamais en arrière

    Passé ce cristal, je deviens une autre
    Celle que j'ai toujours voulu être, celle détruira ce monde
    Ce pouvoir, infini

    Malgré tout ça
    Quelque chose m'empêche d'agir
    Quoiqu'il arrive j'essayerai
    Même si je dois me briser les ailes

    "Arrête !"

    Jusqu'à ce que la mort nous sépare
    Je t'en empêcherai
    Mon être, mon désespoir

     

    {Refrain :}
    Vas-y pleure, hurle, échappe toi !
    Fuis aussi loin que tu le souhaites
    Le monde se terminera sans toi et toi seul
    Ne te retourne pas sur tes larmes

    Vas-y pleure, hurle, abandonne toi !
    Combats jusqu'à briser ce monde qui te hante
    "Quoiqu'il arrive ne perd pas espoir"

     

    [Pause solo]

     

    Malgré tout ça
    Quelque chose me dit de vivre
    Quoiqu'il arrive je te suivrai
    Même si je dois abandonner mes ailes

    "Eveil."

    Jusqu'à ce que la vie nous sépare
    Je t'aimerai sans condition
    Mon cœur et mon espoir

     

    {Refrain :}
    "Vas-y brille, brûle, envole toi !
    Va aussi loin que tu le souhaites
    Le monde se termine avec toi et toi seul
    Ne te retourne pas sur tes ombres"

    Brillons, brûlons, envolons nous !
    Allons aussi loin que nous souhaitons
    Le monde se termine avec nous et nous seul
    Ne nous retournons pas sur nos ombres

    Brillons, brûlons, enflammons nous!
    Combattons jusqu'à briser ces chaînes qui nous hantent
    Quoiqu'il arrive ne perdons pas espoir

    Même si le soleil semble à l'infini
    Continuons notre chemin
    Continuons notre envol
    Continuons nos rêves, nos vies

    "Tu n'es pas la vengeance, Origin."


    votre commentaire
  • "Toi qui a été couvert de pêchés, tu seras puni
    Toi qui a répandu le mal en ce lieux, tu seras tué ici"

    Il fut un jour, j'ai découvert un monde corrompu
    Jusqu'à la moelle, des amis jusqu'aux parents
    J'étais seule dans ma justice, seul dans ce monde déchu
    Je n'ai eu qu'un objet pour me comprendre, qu'un objet inconscient

    J'ai décidé de me défendre seule, de faire ma propre justice
    Je me débarrasserai seule de ce maléfice

    Voilà pourquoi je suis devenue ainsi
    Voilà pourquoi je suis devenue cette justicière de la nuit
    Détruisant toute chose impure sur mon passage
    Quel que soit la personne, quel que soit l'âge
    Justice doit être faite
    Qu'importe les sacrifices

    Et puis un jour, ma vie s'est transformée
    Cet objet a pris vie, cet objet m'a parlé
    Cette peluche, à l'allure de chat m'a demandé :
    "Veux-tu vraiment ta vengeance tant rêvée ?"

    En un instant, ma vie prit un tournant
    J'ai désormais un pouvoir pouvant détruire ce châtiment

    Voilà pourquoi je suis devenue ainsi
    Voilà pourquoi je suis devenue cette justicière de la nuit
    Détruisant toute chose impure sur mon passage
    Quelle que soit la personne, quel que soit l'âge
    Cette victoire sera mienne
    Qu'importe les obstacles

    Depuis ce jour, on me surnomme le démon
    Cette puissance m'a rendue semblable à cet objet
    Mais cela n'est rien face à leur malédiction
    Je continue, encore et toujours, à les exterminer

    Je ne prends aucun plaisir à faire cela
    Pour purifier leurs pêchers, il n'y a que le trépas

    Voilà pourquoi je suis devenue ainsi
    Voilà pourquoi je suis devenue cette justicière de la nuit
    Détruisant toute chose impure sur mon passage
    Quelle que soit la personne, quel que soit l'âge
    Je sauverai les miens
    Qu'importe mon destin

    Mais un jour, un événement s'est produit
    Détruisant tous mes rêves, tout ce que j'ai fait jusqu'ici
    Les gens continuaient à mourir, en vain
    C'est là que j'ai vu sur son visage, un sourire malsain..

    Je me suis donc faite manipulée tout ce temps
    Ce monde, ce n'était rien que du néant

    Voilà pourquoi j'étais devenue ainsi
    Voilà pourquoi j'étais devenue cette justicière de la nuit
    Détruisant toute chose impure sur mon passage
    Quelle que soit la personne, quel que soit l'âge
    Ce rêve ne sera donc jamais réel
    Qu'importe mes efforts, qu'importe mes ailes

    "Qui est véritablement corrompu finalement..?"


    votre commentaire
  • "Qui es-tu pour t'enfermer ainsi ?
    Qui es-tu pour entraver ta propre vie ?"

    Il est 13h, sous une lourde journée d'été
    Travaillant sans conviction, dans cette chemise étroite
    Tout me semble fade, mon bonheur m'a abandonné
    Devant mon ordinateur, il n'y a qu'un bureaucrate

    Je regarde mes mails machinalement
    L'un d'eux m'interpelle étrangement
    Intrigué, je lis son contenu
    Puis soudain, tout devint noir, et sur l'écran, un sourire apparut

    "Qui es-tu pour ne pas avoir le droit de sourire ?
    Le monde est si beau pourtant...
    Qui es-tu pour ne pas avoir le droit de vivre ?
    A l'extérieur se trouve la liberté que tu cherches tant..
    Prends ton envol, et va retrouver ton bonheur
    Il est là, il n'attend que toi"

    Ce sourire apparaît devant moi, puis tout un corps
    M’entraînant à l'extérieur, sous ce soleil de plomb
    Elle m'amène vers les autres, profitant de cet estival décor
    S'amuser, danser, jouer.. ce n'est pour moi que des abominations

    Je refuse de la suivre, mais sans un mot, elle continue de me guider dehors
    Souriant encore et toujours, je commence à m'abandonner à elle
    La chaleur devient apaisante, je n'ai plus à faire d'effort
    Je crois que je suis en train de fuir mon ancien monde formel

    "Qui es-tu pour ne pas avoir le droit de sourire ?
    Le monde est si beau pourtant...
    Qui es-tu pour ne pas avoir le droit de vivre ?
    A l'extérieur se trouve la liberté que tu cherches tant..
    Prends ton envol, et va retrouver ton bonheur
    Il est là, juste en face de toi"

    Il est 18h, la fin de cette douce journée d'été
    Le sourire aux lèvres, je continue de la suivre
    Une question me vint alors, je m'empresse de la lui poser
    "Qui es-tu donc ?"

    Un dernier sourire s'affiche sur son visage
    Doucement, elle commence à disparaître au travers du feuillage
    "Ton imagination"


    "Merci..."

    "Qui es-tu pour ne pas avoir le droit de sourire ?
    Le monde est si beau pourtant...
    Qui es-tu pour ne pas avoir le droit de vivre ?
    A l'extérieur se trouve la liberté que tu cherches tant..
    Prends ton envol, et va retrouver ton bonheur
    Il est là, près de toi"

    Il est 13h, sous une chaude journée d'été
    Me réveillant devant mon écran, je regarde le ciel de la fenêtre
    Je me lève de mon bureau, et me dirige vers la sortie
    C'est une magnifique journée qui commence...


    votre commentaire
  • Au début de tout, il n'y avait rien
    Même pas la moindre lueur
    Rien de tout ça pour exister
    Je flottais seule dans ce monde vide
    Sans vraiment grand intérêt

    Mais il est venu un jour où j'ai compris
    Que tout cela ne pouvait plus durer
    Cette vie inutile devait obtenir un sens
    Et puis, j'ai murmuré, du fond de cet abysse..

    "Création.. Destruction.. Illumination..
    c'est ainsi que nous avons été créées.."

    Dévoile ton cœur et commence à vivre
    Jeune cristal né de mon propre corps
    Vole, bats-toi pour ce que tu as pu obtenir
    Jusqu'à en perdre tous tes espoirs

     

    Cette création devenait lassante
    Encore et toujours, il fallait refaire le monde
    Il fallait autre chose, plus stimulant
    Quelque chose pouvant faire intervenir le monde
    Le monde entier..

    Mais il est venu un jour où j'ai compris
    Que mon pouvoir ne me permettait pas
    De faire cette chose que je souhaitais tant
    Et puis, j'ai murmuré, dans ce monde sans vie..

    "Conscience.. Changement.. Jugement..
    C'est ainsi que nous lui avons cédé.."

    Brise ce cristal et révolte toi
    Face à ce monde qui ne fait que mépriser
    Lève-toi, envole-toi vers ce que tu n'as pas encore connu
    Jusqu'à en perdre tous tes rêves

     

    Même après cela, n'abandonne pas, et n'abandonne jamais
    Tout ce que tu as fait jusque là
    Tu n'en as gagné que de la sagesse

    "N'abuserais-tu pas de tes droits, chère infinité.. ?"

    Même au fond de cet abysse infernal
    Je créerai la lueur qui me guidera..

    Ces cristaux sont ma propre révolte
    Ma propre révolution face à cette solitude infinie
    Car je n'ai pas pu me battre jusque là
    Mais ce temps est révolu, la guerre peut enfin reprendre
    Chère déesse ennemie..


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique